Si dans votre entourage vous connaissez quelqu’un avec ce tatouage, méfiez-vous.


L’art corporel qu’ils arborent peut en dire long sur eux. Il n’y a aucune règle stricte dans le milieu carcéral sur le tatouage.

Le Tatouage sur le corps ! Les tatouages sont souvent décoratifs, mais parfois, il s’agit d’un langage en soi, surtout dans le cas de criminels. Par exemple, les trois points noirs entre le pouce et l’index.

Cela signifie en général « ma vie folle ». Le porteur de ce tatouage indique qu’il vit comme un bandit ou a déjà fait de la prison. Assez répandu, il ne s’agit pas d’un signe d’appartenance.

Il en existe une autre variante, soit un carré formé de cinq points. Les côtés signifient la prison, et le point au centre le prisonnier.

Un autre type de tatouage populaire sont les larmes tatouées sous les yeux.

Le sens peut toutefois varier, entre une profonde tristesse, mais aussi le temps d’emprisonnement, une larme pouvant équivaloir à une dizaine d’années d’incarcération, ou encore le nombre de victimes.