La juge refuse de regarder le témoignage de sa fille violée par son beau-père, la mère décide de le rendre public sur les réseaux sociaux


Après plusieurs plaintes sans suite, la mère décide de partager le témoignage de sa fille sur les réseaux sociaux

Massivement partagé sur Twitter, le témoignage vidéo de cette fillette violée par son propre beau-père représente une véritable preuve des faits. Pourtant, la juge en charge de l’affaire avait refusé de le visionner sous prétexte qu’elle ne disposait pas d’un logiciel permettant la lecture de la vidéo !

Désespérée, la maman a décidé de lancer une alerte sur les réseaux sociaux, car elle a peur pour ses enfants, « mais aussi pour tous les autres enfants qui sont en proximité avec ce prédateur sexuel », explique-t-elle sur Twitter.