Des hommes se sont moqués de cette femme parce qu’elle portait un bikini, mais au lieu de se couvrir, elle les a fait taire


Comme nous le savons tous à présent, un « corps de bikini » est simplement un corps avec un bikini. Shelly Proebstel était en train de profiter du soleil sur la plage de Mount Maunganui, un endroit charmant près de Tauranga, sur l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande.

Soudainement, elle a remarqué les moqueries et les ricanements de certains hommes à proximité. Refusant d’avoir honte de l’incident, elle a plutôt décidé de renverser la situation en écrivant une puissante réponse sur la positivité du corps.

« Aux gars qui m’ont pointé du doigt en riant quand j’ai enlevé mon sarong aujourd’hui à Mont Maunganui Beach, je veux juste vous dire (excusez mon langage, mais) F*CK YOU », a-t-elle écrit dans un message émotionnel qui compte maintenant près de 60 000 réactions et 17 000 partages.

« C’est à cause de connards comme vous que les gens manquent cruellement d’assurance quant à leur image corporelle. »

« C’est à cause de gens comme vous que les femmes en particulier ne se sentent pas en sécurité, en confiance ou à l’aise de sortir dans la société en portant quelque chose comme un bikini, un top court, ou une robe courte. »

« C’est à cause de gens comme vous que les gens se meurent de faim et se rendent malades afin de conserver une “silhouette de modèle”. »

« C’est à cause de gens comme vous que les gens portent des manches longues toute l’année parce qu’ils ont peur de montrer leurs bras. »

« C’est à cause de gens comme vous que les gens deviennent anorexiques, obèses, boulimiques, s’automutilent, se suicident… je pourrais continuer… non, vous n’êtes pas responsable de l’ensemble. Mais OUI, vous devez prendre une certaine partie du blâme. »

« Alors, la prochaine fois que vous voyez quelqu’un en bikini comme moi sur la plage ou dans une situation similaire, avant de rire et de la pointer du doigt, prenez le temps de réfléchir aux dégâts que vous pourriez causer. Ce ne sont pas toutes les personnes, jeunes ou moins jeunes, hommes ou femmes, qui auront appris à avoir la résilience ou la confiance en soi que j’ai pour m’en foutre. »

« Je ne vais pas mentir. Pendant une fraction de seconde, je me suis presque couverte, puis je me suis rappelé tout ce que j’avais appris au cours de ce voyage, alors j’ai gardé ma tête haute, j’ai sorti mon ventre et j’ai porté ce bikini avec fierté. »

« Chers parents, je vous exhorte à enseigner à vos enfants qu’il n’y a pas une forme de corps unique, mais plutôt un arc-en-ciel de beaux corps. Je vous exhorte à leur apprendre à ne pas fixer directement les ventres plus gros qu’ils ne sont habitués à voir à la télévision ou dans la société, mais plutôt à regarder le visage et les yeux d’une personne. Je vous exhorte à leur apprendre à être gentils avec tous les types de personnes, indépendamment de leur apparence. Je vous exhorte à apprendre à vos enfants à accepter les gens pour ce qu’ils sont à l’intérieur. Je vous exhorte à enseigner à vos enfants à être des modèles pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’apprendre ceci. Et je vous exhorte à devenir le changement positif que nous devons voir dans le monde, afin que, dans 5, 10 ou 20 ans, il n’y ait plus de gens qui se font pointer du doigt et se font ridiculiser quand ils portent un bikini sur la plage. »