5 Façons de le faire sans protection et de ne pas tomber enceinte


La contraception hormonale s’adresse principalement aux femmes. Il s’agit de bloquer leur cycle menstruel afin d’empêcher l’ovulation, notamment en bloquant le passage des spɛrmatozoïdɛs. Le moyen de contraception le plus courant est le présɛrvatif, cependant il existe d’autres moyens possibles pour éviter une grossesse.

La semaine de sécurité :

Egalement appelé, la contraception par abstinence sxlle périodique, cette méthode consiste à éviter les rapports sxls durant la période de fécondabilité qui correspond à la période du cycle menstruel féminin pendant laquelle une relation sxlle peut être fécondante. Deux facteurs importants à savoir :

La durée de vie des spɛrmatozoïdɛs dans les organes génitaux internes de la femme est de 4 à 5 jours.

L’ovule n’est fécondable que durant les 24 heures qui suivent l’ovulation.
De ce fait la période de fécondation peut se situer entre les 4 jours qui précèdent la date présumée de l’ovulation et le jour qui la suit. Il est fréquent que la longueur du cycle menstruel ne soit pas égale d’un cycle à l’autre, voici donc la méthode de calcul de la période d’abstinence sxlle périodique :

Premier jour de la période féconde = 10 + longueur du cycle le plus court – 28
Dernier jour de la période féconde = 17 + longueur du cycle le plus long – 28

Le retrait :

L’homme se retire de la partie int!me de sa partenaire avant d’avoir 3jacul3. Si l’3jaculat!on n’a pas lieu dans la partie !nt!me de la femme, cela réduit les risques de grossesse. Afin que cette méthode soit efficace, la femme doit avoir une grande confiance en son partenaire et pour sa part une excellente connaissance des signes du moment de l’3jaculat!on. Ce moyen est naturel : le taux de fiabilité est à 83% contre 84% pour le prɛservat!f, la seule difficulté est que l’3jaculat!on peut être parfois incontrôlable, d’autant plus que les premières gouttes du spɛrmɛ, qui peuvent contenir beaucoup de spɛrmatozoïdɛs, sortent parfois sans que l’homme ne les sente. Le liquide pré-3jaculat0ire contient assez de spɛrmatozoïdɛs pour féconder l’ovocyte et générer une grossesse.

Le stérilet au cuivre :

Le stérilet au cuivre est un gadget sous forme de T d’environ 3 cm qui sera placé dans l’µtérus. Ce cuivre présent dans le stérilet permet d’affaiblir les spɛrmatozoïdɛs en les rendant moins mobiles et moins viables dans l’µtérus. Plus la teneur en cuivre est importante plus l’effet toxique augmente sur les spɛrmatozoïdɛs. Il agit également sur l’µtérus en créant une réaction inflammatoire qui rend la grossesse impossible.

Malgré sa discrétion au quotidien, ce moyen de contraception présente différents inconvénients comme : l’abondance et la douleur des règles, un risque d’expulsion totale ou partielle, chose qui peut augmenter les chances de grossesse.